Terry Pratchett : Coup de tabac

01/01/2015

Note : Vous lisez une fiche relativement ancienne. Elle sera probablement un peu moins riche que les plus récentes ! 

L'auteur

Terry Pratchett (1948-2015) est un écrivain anglais extrêmement prolifique, notamment connu pour la série d'heroic-fantasy Les annales du Disque-monde (réunissant à elle-seule plus d'une quarantaine de tomes). Ses écrits se caractérisent généralement par un grand sens de l'humour et un maniement habile de l'absurde, et tendent à détourner les archétypes littéraires (notamment ceux de l'heroic-fantasy) pour se livrer à une satire de notre société. Il a été anobli par la reine d'Angleterre en 2008, ce qui est l'équivalent de la Légion d'Honneur française.

Présentation et résumé

Les annales du Disque-Monde regroupent des histoires se déroulant sur le monde éponyme, un monde en forme circulaire perché sur les épaules de quatre éléphants géants eux-même reposant sur le dos de la grande tortue interstellaire A'Tuin. Vous l'aurez compris, une certaine dose d'absurde règne sur les œuvres de Terry Pratchett, et c'est là sa force : il parvient à manier des concepts parfaitement communs et à les creuser pour les rendre incroyablement absurdes... Et logiques.

Pour exemple, dans la ville phare du Disque-Monde, Ankh-Morpork, plusieurs guildes se partagent le travail pour terroriser une population hétéroclite qui représente l'essentiel du folklore de la fantasy. Ainsi, la Guilde des Assassins et la Guilde des Voleurs cohabitent sans se faire aucune concurrence, car il faut un permis pour exercer chacune de ces deux professions - eh oui, ce sont bel et bien des professions : pas question de détrousser quelqu'un, ni même de lui planter une dague dans le dos, si l'on n'a pas le permis adéquat, les guildes veillent au grain.

Dans Snuff, trente-quatrième livre des annales du Disque-Monde, l'inspecteur du Guet d'Ankh-Morpork Samuel Vimaire part prendre des vacances à la campagne. Vacances est un bien grand mot puisque cet éternel gardien de la justice, flic dans l'âme et la conduite, ne peut s'empêcher de systématiquement flairer la piste qui remonte jusqu'aux ennuis. De gros ennuis, par dessus le marché, car il s'agit ici de trafic de gobelins, ces créatures odorantes et primitives mises au ban de la société - on y reconnaît une subtile dénonciation de la traite des esclaves.

Toutefois, pour Sam Vimaire, dont l'amour des hommes a pour égal beaucoup de choses, et qui apprend à découvrir une sensibilité inattendue chez les petits êtres verts, la loi doit être respectée, même si elle n'est pas encore écrite : ce trafic doit cesser. S'ensuit une enquête où Vimaire est épaulé par le Constable Upshot (dans la version anglaise), un jeune policier inexpérimenté que le vétéran va prendre sous son aile, bon gré mal gré.

Analyse

Comme toujours dans les livres de Terry Pratchett, le message est double. Snuff est un livre d'aventure, un livre d'action, un livre humoristique : l'auteur multiplie encore une fois les calembours, métaphores étonnantes, personnages hilarants et rebondissements inattendus ; toutefois, la question soulevée par le problème des gobelins est vaste et peut être creusée.

Là où il faut voir une métaphore de la Seconde Guerre Mondiale au travers du livre d'Albert Camus, La Peste, je suis persuadé qu'il faut ici considérer les gobelins non pas comme des créatures issues de la fantasy, mais comme ceux que nous avons dénigrés, maltraités, vendus et échangés en un autre temps.

Toute la force du livre réside justement dans cette comparaison qui se justifie magnifiquement ici : les libertés du monde de la fantaisie ont permis à Terry Pratchett de créer des créatures qui semblent avoir toutes les raisons d'être soumises : elles sont malodorantes, ont d'étranges traditions que nul ne peut - ou plutôt ne veut - comprendre, parlent une langue incompréhensible... Ce sont trop d'éléments à rapprocher du point de vue qu'avaient les différents colons lors de l'annexion des peuples étrangers, qu'ils viennent d'Afrique, d'Amérique ou encore d'Asie.

Terry Pratchett nous montre donc à travers cet ouvrage comment ce point de vue semblait se justifier à son époque, comment toute une société pouvait rejeter une espèce entière, et comment il a fallu que des hommes se battent - ici, au sens propre - pour changer le monde.

Indéniablement, ce livre est une nouvelle réussite de l'auteur britannique à succès.

Citations

Ben, plus on avance en âge, plus on apprend, songea Vimaire; ou, plus important : plus on apprend, plus on avance en âge.

Je me demande si un auteur a déjà songé à la relation entre le chasseur et le chassé, le policier et le tueur mystérieux, au représentant de la loi qui doit parfois raisonner comme un criminel afin de faire son boulot et qui peut avoir la mauvaise surprise de s'apercevoir qu'il y arrive facilement, allez savoir.

Il ne servait à rien de discuter avec Sybil car, même quand on croyait avoir gagné, il se trouvait qu'en réalité, par une magie inaccessible aux maris, on avait été très mal renseigné.