Lucien Malson : Histoire du jazz et de la musique Afro-américaine

18/11/2016

L'auteur

Lucien Malson est un sociologue, animateur de radio et critique de jazz français né en 1926. Il a écrit plusieurs ouvrages consacrés à l'histoire de la musique afro-américaine, animé diverses émissions et a écrit Les Enfants sauvages (1964), qui a ensuite été adapté par François Truffaut au cinéma sous le titre de L'Enfant sauvage.

L'oeuvre

 Histoire du jazz et de la musique Afro-Américaine retrace l'histoire du jazz, de ses origines à nos jours environ (mon édition s'arrêtait au début des années 2000, et n'était pas la dernière en date).

 Je ne vais certainement pas ici me livrer à une tentative de résumé d'un livre déjà foisonnant et dense, mais plutôt à une évaluation de la manière dont cette Histoire a été conduite et est racontée - de même que je l'avais fait avec les livres biographiques de Debussy.

 Lucien Malson a produit un ouvrage extrêmement détaillé, très renseigné - on sent clairement une familiarité certaine avec la musique afro-américaine et ses divers affluents ou confluents -, et le portrait brossé de chaque époque trouve généralement un juste milieu entre un parti pris qui pourrait être trompeur et un semblant d'objectivité qui serait, assurément, barbant. Pléthores de musiciens et d'albums sont cités, et il est certain qu'une écoute attentive de chacun des albums, tout en lisant le commentaire qui y correspond, permettrait déjà de constituer à qui n'y connaîtrait rien une extrêmement solide culture en matière de jazz.

 Il me semble toutefois important de signaler que cette quasi-exhaustivité est à double tranchant. Le bât blesse donc en deux points, d'après moi. Tout d'abord, on a vite l'impression de lire un manuel scolaire, et l'Histoire qui nous est racontée n'a rien d'une histoire qui pourrait captiver ; les anecdotes sont rares, très rares, or c'est précisément le genre de petits détails croustillants que l'on pourrait attendre pour agrément la lecture de temps à autre. Ensuite, la diversité des sujets impose, pour ne pas finir par constituer un volume trop important, une concision qui se révèle finalement frustrante : la plupart des noms cités ne sont associés à aucune description ; ceux qui le sont n'ont généralement droit qu'à un ou deux paragraphes (pour résumer la vie, et l'oeuvre, d'un artiste majeur) ; enfin, les artistes grandioses, qui ont profondément marqué le genre, méritent à leur tour plus qu'une page ou deux pour tenter de cerner le génie qui les animait.

 En somme, cette Histoire du jazz est un excellent guide pour savoir où creuser et où chercher à approfondir, puisque la plupart des courants de jazz sont abordés et décrits, situés dans un fond sociologique qui est bien adroitement mis en lien avec les évolutions musicales que l'on peut observer. Mais c'est également une histoire difficile à lire et, finalement, à cause de la concision de chaque description, cette lecture se révèle peut être même ingrate.

Pour aller plus loin

 Je me permettrai une petite parenthèse (admettons-le, vaguement promotionnelle) en lien direct avec le livre que je viens de commenter. En collaboration avec mon frère, j'ai écrit un spectacle qui prétend raconter une histoire du jazz (cette nuance est importante pour expliciter le fait que nous avons dû faire des choix, et qu'il ne s'agit en rien d'être exhaustif mais bien au contraire de raconter une histoire). Si cela vous intéresse, vous pourrez écouter quelques morceaux et quelques extraits sur la page de Jazzophilia.