Diana Wynne Jones : Le château de Hurle

07/04/2016

L'auteur

 Diana Wynne Jones est une écrivaine britannique de romans fantastiques, née en 1934 et morte en 2011. Elle est l'auteur d'un grand nombre de romans, parmi lesquels Le château de Hurle (1986), adapté au cinéma par Hayao Miyazaki (Le château ambulant, 2004) et Le château des nuages (1992).

Note : roman lu en version originale, les traductions ne correspondent peut être pas exactement aux citations données.

Résumé

 La chose la plus frappante lorsque l'on commence à lire Le château de Hurle, et que l'on a vu la superbe adaptation cinématographique qu'en a tiré Miyazaki, c'est la ressemblance entre celle-ci et le livre dont elle tire sa source. Le premier quart du dessin animé est en tout point similaire avec le roman, si bien que l'on peut presque se recréer les scènes mentalement en lisant le livre.

 Une jeune couturière de chapeau, Sophie Hatter, reçoit une malédiction par une mauvaise sorcière ; elle fuit la ville, puis arrive dans le château ambulant, activé par le démon du feu Calcifer, un jeune apprenti et Howl [Hurle], magicien énigmatique, au tempérament fort, mais pas bien méchant dans le fond.

 Cependant, le livre, contrairement à l'adaptation sur grand écran, n'aborde pas le sujet de la guerre : beaucoup plus léger, il nous présente un Howl coureur de jupons, condamné à tomber éternellement amoureux et à séduire toute belle dame qui passe à sa portée - maudit par la même sorcière que celle qui a changé le destin de Sophie.

 De manière assez intéressante, le château ambulant permet d'accéder à différents lieux au même moment, parmi lesquels une dimension inconnue de Sophie et Michael, qui n'en en réalité autre que le Pays de Galles moderne, ce qui donne lieu à une scène amusante et bourrée d'incompréhensions.

 Le château de Hurle propose un condensé d'idées, d'aventures et d'événements qui sont tous particulièrement savoureux et écrits d'une manière fort plaisante.

Points positifs

 Tous les personnages sont assez bien détaillés, très attachants pour la plupart, et particulièrement hauts en couleur. De nombreuses inventions très bien trouvées, un univers réellement attrayant : voilà ce qu'il en est pour l'environnement.

 Le style d'écriture est quant à lui extrêmement agréable, avec beaucoup d'ironie et de jeu avec l'absurde. J'avais en quelque sorte l'impression de lire du Terry Pratchett pour enfants - dans la mesure où ce livre s'attarde un peu moins sur les détails qu'une fiction 'pour adulte', mais il n'a en réalité rien d'enfantin.

Citations

Je pense que nous devrions vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants,

Tu dois admettre que j'ai le droit de vivre dans une porcherie si je le veux.

Si je te donnais un indice et que je te disais que c'est un indice, ce serait une information.